La boulangerie au Japon : un secteur d’avenir ?

Les Pain Japonais

Notre amie Cléa est arrivée au Japon, et quelle arrivée ! L’incroyable rencontre avec le kasa obake a profondément bouleversé la jeune fille. Chers lecteurs, avec un CV tout mouillé, vous êtes en droit de vous demander ce que cette quête de travail va donner… Réponse dans le deuxième épisode ! Autrement, vous l’aurez compris : zoom sur l’histoire du pain et de la boulangerie au Japon.

Histoire de pain aux haricots rouges recette japonais

La boulangerie au Japon

Le pain est apparu au Japon il y a un bon bout de temps (si vous voulez tout savoir : durant la période Yayoi, environ 300 av. J.-C. et 250 ap. J.-C.), en provenance de la Chine. Néanmoins, le pain japonais d’alors n’avait rien à voir avec le pain que nous connaissons en Occident. Il n’y avait alors pas de boulangerie au Japon à proprement parler. C’est en 1543, lors de l’arrivée des Portugais au Japon, que le pain a mis les pieds dans l’archipel. Or, c’est seulement en 1840 qu’il est vraiment devenu un aliment du quotidien, et ce grâce à la guerre de l’opium : en effet, après une victoire écrasante sur la Chine, les Anglais décidèrent d’attaquer également le Japon. Alors qu’ils tentaient de se préparer à cette tentative d’invasion, les Japonais remarquèrent – en comparaison avec l’ennemi – que la préparation de la soupe et du riz émettait de la fumée, rien de mieux pour se faire bêtement repérer ! De plus, le pain est facile à transporter une fois préparé. Et c’est au XIXe siècle que vit le jour la première boulangerie japonaise à l’occidentale, Kimuraya Sôhonten, et elle existe toujours aujourd’hui !La première boulangerie au japon Kimuraya

La boulangerie au Japon : peut-on en vivre ?

Si, comme Cléa, vous voulez partir grâce à un VVT (Visa Vacances Travail) afin de pratiquer un métier qualifié tel que boulanger, cela ne sera pas possible. Tout d’abord, il y a des professions réglementées qui ne sont pas accessibles aux personnes présentes au Japon dans le cadre d’un VVT ! Et ce type de visa est censé avoir un but touristique : travailler est possible pour assurer votre indépendance financière, c’est tout ! Bien évidemment, vous avez toujours la possibilité d’approcher ce type de professions en pratiquant un emploi à temps partiel par exemple, comme serveur dans un restaurant, vendeur une boulangerie, etc.

Toutefois, tout n’est pas perdu ! Vous pouvez partir travailler dans la boulangerie au Japon, mais soyons honnête, cela va être compliqué (mais pas impossible !). Tout d’abord, il faudra être diplômé et avoir un peu roulé sa bosse. Selon le type de métier, le niveau demandé d’études et/ou d’expérience varie. Si vous pensez avoir ce qu’il faut, il faudra alors contacter la boulangerie de votre choix au Japon afin d’essayer d’obtenir une promesse d’emploi pour un contrat d’au moins trois mois. De plus, ladite boulangerie (ou une personne proche) devra s’occuper des démarches pour votre COE (Certificate Of Eligibility) qui est un document qui ne peut s’obtenir qu’au Japon, et seulement là-bas ! Si vous parvenez à avoir tout cela, vous êtes bon pour faire une demande de Visa Travail.

Formation Boulanger Pâtissier

Et la pâtisserie ?

Eh bien, dans le cas où vous voudriez exercer ce savoir-faire, la situation est la même que pour la boulangerie au Japon ! Mais si vous aviez l’envie, on ne peut plus compréhensible, d’apprendre l’art de la pâtisserie japonaise sur place, la difficulté est ailleurs. Être accepté dans ce type d’écoles peut être assez ardu, et il vaut mieux savoir parler japonais plus qu’un peu ! Or, le souci est également qu’une fois votre diplôme en poche, vous ne pourrez peut-être pas travailler en France car il est probable qu’il ne soit pas reconnu…

Chaque projet est à part et vous devrez penser à tous les détails afin de vous approcher le plus possible de sa réalisation ! Néanmoins, la boulangerie au Japon et la pâtisserie sont des voies exigeantes et prisées comme l’atteste l’Ambassade de France au Japon. Certains d’entre vous parviendront peut-être à faire un coup de maître comme Philippe Bigot ! En 1965, il se rend au Japon avec l’ambition de changer les habitudes des Japonais quant à leur consommation de pain. Aujourd’hui, il possède 14 boulangeries au Japon, essentiellement dans le Kansai.

Bonne chance :)

Autres articles

Comment dire « Quelle heure est-il ? » en japonais ? Le temps joue un rôle important dans notre société, et tout particulièrement dans les rapports humains. Alors, savez-vous demander et donner l’heure en japonais ? C’est très utile, surtout qu’au Japon...
Les Fleurs Japonaises – À Chaque Mois Sa Fleur Les fleurs japonaises : où et quand organiser les meilleurs hanami pour admirer les sakura ? Découvrez tout un tas d'autres fleurs !
Comment dire « Salut » et « Salut tout le monde » en jap... Dire salut en japonais peut paraître simple, mais ce n'est pas si évident. Lisez cet article pour en apprendre plus sur les mystères de la langue japonaise.
La Politesse Japonaise : Un mystère pour les Occidentaux Comprendre la société japonaise: quelques règles de politesse japonaise pour mieux apprendre les coutumes de ce pays et préparer sereinement votre séjour.
Le Visa Vacances Travail Japon Conseils pour bien commencer son visa vacance travail japon, trouver un logement et un travail, faire sa carte de séjour, parler japonais.

Partagez !

Un commentaire

  • Article intéressant mais sur la photo ce n’est pas un pain au melon. Ça en a juste la forme d’où son nom.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *