Chez l’habitant au Japon : ma nouvelle maison à Kyôto – Épisode 4

Cléa avance emmène le kasa obake dans la forêt de bambou

Embarquée malgré elle dans une situation des plus étonnantes, Cléa se rapprochait à chaque pas de la maison de Yamanaka-san, une vieille femme qu’elle avait rencontrée à l’étranger quelque temps auparavant. En louant ainsi une chambre chez l’habitant au Japon, Cléa faisait de très rapides progrès en japonais. Arriver dans ce pays était déjà un événement dans la vie de Cléa, mais ramener un kasa obake dans sa nouvelle maison dépassait tout ce qu’elle avait pu imaginer !

Le yôkai n'arrête pas de gigoter en arrivant près de la maison

Au fur et à mesure que Cléa et le kasa obake se rapprochaient de la maison, des bruits se faisaient entendre de plus en plus distinctement. Et plus particulièrement celui d’un balai et la jeune fille aperçu Yamanaka-san ! Cléa intima le silence au kasa obake mais ce dernier était trop heureux pour contenir sa joie !

Cléa demande au kasa obake de ne pas faire de bruit

Cléa n’eut même pas le temps de se détourner ! À peine avait-elle entraîné le kasa obake à sa suite dans l’espoir d’éviter la vieille femme que Yamanaka-san apparut au coin de la maison et, la voyant, la salua d’un hochement de tête tout en lui faisant signe d’approcher.

Cléa et le kasa obake entrent dans le jardin de Yamanaka san

Cléa dit bonjour à Yamanaka san qui lui souhaite la bienvenue

Cléa : Je suis rentrée !
Yamanaka-san : Bienvenue !

La bonne nouvelle que Cléa avait à annoncer la fit se sentir un peu nerveuse quant au fait qu’elle se promenait avec un yôkai !

Cléa annonce fièrement qu'elle a trouvé du travail aujourd'hui

Yamanaka-san : Comment s’est passée ta journée ?
Cléa : Très bien ! J’ai trouvé du travail !

Soudain, une petite voix se fit entendre derrière Yamanaka-san. C’était celle de Shizuka-san, sa fille, qui jardinait non loin.

Shizuka san souhaite la bienvenue à Cléa et la félicite

Shizuka-san : Félicitations, Cléa !

Yamanaka-san détourna soudainement son attention de Cléa pour la reporter sur sa fille. La vieille femme lui fit de sévères remontrances ; ce qui semblait quotidien aux yeux de Cléa…

Yamanaka san réprimande sa fille qu'elle juge trop bavarde

Profitant de cette altercation entre la mère et la fille, Cléa se faufila vers la porte d’entrée rapidement.

Cléa retire ses chaussures avant d'entrer dans la maison

La jeune fille retira ses chaussures et enfila ses chaussons en vitesse avant d’aller vérifier si la voie jusqu’à sa chambre était libre. Pendant ce temps, le kasa obake décida de faire le tour des lieux !

Le yôkai cherche Cléa dans toutes les pièces de la maison

Le kasa obake cherche et appelle Cléa dans la salle à manger

Ravi de ce qu’il considérait être sa nouvelle demeure, le kasa obake rejoignit Cléa au pas de course quand elle l’appela.

Cléa appelle le kasa obake et lui dit de la suivre dans la chambe

Le yôkai entre dans la chambre de Cléa qui est très lumineuse

À chaque conversation, Cléa se rendait compte que ce kasa obake allait être un compagnon de chambre difficile à dissimuler ! Un parapluie avec une pantoufle…!

La chambre de Cléa chez l'habitant au Japon

Le yôkai essaye de faire semblant d'être un simple parapluie

L’amusement se disputait à l’énervement dans l’esprit de Cléa.

Cléa explique au kasa obake qu'un parapluie ne tient pas tout seul

La jeune fille essayait d’inculquer quelques notions de base à son nouvel ami lorsque la leçon fut interrompue…

Le kasa obake entend de la musique venir d'une autre pièce

Cléa explique qu'il s'agit de sa coloc' qui joue du koto

Évidemment…

Le kasa obake voudrait aller écouter la musique de plus près

Le kasa obake mit à profit toutes ces compétences d’acteur et parvint à charmer Cléa qui céda à sa demande.

Cléa frappe à la porte de sa coloc' Kaname san qui joue du kotoOr, il se trouve que Cléa n’avait pas pensé à ce dont elle aurait l’air à se balader avec un parpaluie…

Kaname se demande pourquoi Cléa a un parapluie avec elle

Kaname-san se mit à jouer du koto, un instrument de musique traditionnel japonais, oubliant la bizarrerie de sa nouvelle colocataire française…

Kaname joue du koto avec élégance dans son beau kimono vert

Quelqu’un ouvrit en douceur le shôji, une porte, mur ou fenêtre traditionnels au Japon, constitué de papier translucide maintenu sur un cadre en bois.

Shizuka san propose d'aller dîner pour fêter le travail de Cléa

Soudain, le chat de la maison, Sora, fit son apparition ! Il força son passage entre les pieds de Shizuka-san.

Un chat entre dans la chambre en se faufilant à toute vitesse

Il se dirigea immédiatement vers Cléa.

Ce chat a 2 queues et suscite l'étonnement de Cléa. Est-ce un yôkai ?

Autres articles

Les transports en commun à Kyôto, au Japon – Épisode 9 Les transports en commun à Kyôto n'auront plus de secrets pour vous : prenez le train avec Cléa Parapluie et apprenez le vocabulaire utile !
Ittekimasu ! Itterasshai ! Une matinée bien remplie – Épisode 8 Ittekimasu et la réponse itterasshai sont des expressions employées tous les jours au Japon. Apprenez à les utiliser dans une famille japonaise avec Cléa !
Otsukaresama deshita : On a bien travaillé aujourd’hui – Épisode 7 Que dire à ses collègues à la fin de la journée en japonais ? "Otsukaresama deshita", est une expression très facile à retenir et bien utile au Japon !
Comment passer une commande en japonais ? Épisode 6 C'est le premier jour de travail de Cléa ! Elle doit s'occuper des clients, mais comment va t-elle s'en sortir pour passer une commande en japonais ?
Comment dit-on bonjour en japonais ? Épisode 5 Apprenez à dire bonjour en japonais dans cet épisode. C'est le premier jour de Cléa comme employée dans une boulangerie au Japon: va t-elle s'en sortir ?

Partagez !

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *